La ville de Nice baigne au cœur d’une poésie littéraire qui sait bien nommer toute la beauté des lieux. Pensez à la Côte d’Azur, la Baie des Anges, Nissa Bella… Avec les pieds dans la Méditerranée, la tête dans les montagnes de l’arrière-pays et 300 jours d’ensoleillement par année, la ville de Nice a de quoi agrémenter richement une escale lors d’une croisière ou en faire une destination vacances très prisée lorsque l’on souhaite s’y attarder. En débarquant à Nice, les possibilités sont multiples afin de passer une extraordinaire journée. Vous pourrez opter pour la mythique promenade des Anglais, le parc de la Colline du Château, le Vieux-Nice, les vestiges de l’Art déco, le cœur de la ville, l’arrière-pays, la côte vers l’ouest pour un petit air glamour ou la côte vers l’est pour un petit air d’Italie. Tout ce que je vous propose ici est à moins d’une heure à pied ou en transport public (bus, tramway, train ou navette maritime).

La mythique promenade des Anglais

France-Nice-Promenade

Avec ses galets caractéristiques, longeant la Méditerranée d’un bleu azur, la mythique promenade des Anglais donne à Nice toute son identité entre mer et palmiers. Construite en 1820, elle hérite du nom de ceux qui l’ont construite. Il faut savoir qu’au 19e siècle, les « snowbirds » anglais (britanniques) aimaient passer les mois hivernaux sur la rive de la baie des Anges qu’ils appelaient alors la « French Riviera ». À la recherche d’effets thérapeutiques salutaires, ils désirèrent cette promenade au point de la construire. Ce fut la première promenade côtière mondiale dédiée uniquement au bien-être, aux loisirs et au tourisme. À vous de profiter des 7 kilomètres de cette impressionnante promenade oisive, dont l’unique but est de profiter du moment, tout en s’imprégnant du paysage et de l’architecture qui l’entourent.

Découvrez la ville de Nice en croisière accompagnée avec Traditours

Le parc de la Colline du Château

Jadis berceau d’une cité flanquée d’une citadelle médiévale qui régna pendant 7 siècles, le parc de la Colline du Château est aujourd’hui un jardin juché dans les hauteurs de la colline qui se situe entre le port et la promenade des Anglais. De là-haut, on peut y admirer les points de vue les plus magnifiques de Nice. De part et d’autre, notre regard peut se perdre dans l’horizon de la mer de la baie des Anges, rêver des montagnes de l’arrière-pays, apprécier le saisissant contraste de l’ocre de la vieille ville et la blancheur des édifices de l’Art nouveau ou encore observer l’animation du port. Il est facile de comprendre que, quel que soit l’endroit où notre regard se pose, le spectacle panoramique est mémorable. Une étonnante cascade construite sur les ruines du donjon ajoute beaucoup de charme au lieu. La tour Bellanda, avec son escalier de 500 marches, est un lieu privilégié où exposent les artistes.

Le Vieux-Nice

France-Nice-Vieille-ville

Le cœur historique de la ville est un quartier piétonnier très pittoresque. Son architecture contraste avec celle des quartiers de la Belle Époque. Le labyrinthe de rues étroites bordées de maisons ocre aux façades de couleurs pastel, les vieilles églises baroques, les places minuscules, les nombreux cafés et même les cordes à linge pendues au-dessus de ces ruelles nous rappellent les bourgs à l’italienne. Les incontournables sont nombreux. D’abord, le Cours Saleya, une place de marché où il faut à tout prix mettre le nez. Vous serez encensés des parfums des fruits et légumes locaux, des herbes de Provence, de l’huile d’olive, des savons de Marseille, des fleurs aux mille couleurs. Entouré de nombreux cafés et restaurants qui servent à profusion la fameuse cuisine niçoise, le Cours Saleya nous enivre par ses odeurs, on ne se lasse jamais d’y revenir jour après jour. Il faut goûter les fameuses spécialités niçoises : évidemment la salade niçoise avec ses fameux anchois, la pissaladière, la socca, la soupe au pistou, le pan-bagnat, les petits farcis, tous aussi décadents les uns que les autres. Il y a aussi la place Saint-François avec sa fontaine ornée de dauphins qui donne le ton au marché de poissons. Plus provençal que ça… Parmi les autres incontournables où il vaut la peine de mettre les pieds, notons la mairie, l’Opéra de Nice construit à la manière Garnier, mais à plus petite échelle, la cathédrale Saint-Réparate avec ses reliques et le palais Lascaris, ancienne demeure aristocratique de facture baroque et hôte d’un musée d’instruments de musique anciens.

Les vestiges de l’Art déco

France-Nice-Negresco

Si vous suivez la promenade du Paillon (ou la coulée verte) vers l’ouest, vous vous dirigerez vers les quartiers de la Belle Époque. Vous pourrez noter le changement par le style et la blancheur des bâtiments. Construits entre la fin du 19e et le début du 20e siècle, les édifices de ces quartiers ont été érigés pour répondre à la nouvelle mission touristique de la ville. De magnifiques hôtels d’Art déco y ont été construits pour y recevoir de richissimes clients. C’est le cas du mythique Negresco qui a pignon sur rue de la célèbre promenade. De Dali à la princesse de Monaco en passant par les Beatles et Elton John, tous y ont défait leur valise. Entrez-y, même si ce n’est que pour y prendre un verre, et vous constaterez qu’il s’agit d’un véritable musée comptant plus de 6000 références d’œuvres d’art. D’autres immeubles construits dans le même style foisonnent le quartier. Vous n’avez qu’à lever les yeux, on n’en retrouve pas moins de 600. Le palais de la Méditerranée est l’un d’eux. Lieu de divertissement où se conjuguent jeu et théâtre, il était considéré à l’époque comme le plus somptueux casino du monde. Tout près,  la Villa Masséna, autre immeuble prestigieux, mais de style plutôt néo-classique cette fois, abrite un musée. En vous éloignant du bord de mer, vous pourrez également voir l’intrigante église Sainte-Jeanne-d’Arc. Construite dans les années 1930, toute de béton, peinte en blanc, elle surprend avec ses formes rondes et son architecture peu banale.

Au cœur de la ville

Les peintres ont été largement inspirés par la lumière chatoyante de la Provence et de la Côte d’Azur. Il n’est donc pas surprenant d’y retrouver des musées pour plusieurs d’entre eux. Au cœur de Nice, le musée Chagall vous invite à saisir tout le cheminement de ce spécialiste du vitrail que l’on surnommait le « passeur de lumière ». Fait assez inusité, ce musée a été construit avec les recommandations de l’artiste lui-même. En vous dirigeant vers le quartier de Cimiez, encore un peu plus au nord, vous aurez l’opportunité de voir le musée Matisse qui présente l’évolution artistique de l’artiste. À deux pas, dans le même parc aux oliviers centenaires, se trouvent le monastère de Cimiez avec ses jardins et un site archéologique remarquable comportant des vestiges romains avec arène, thermes et musée.

Découvrez les forfaits croisières offerts par Planeo

L’arrière-pays

France-Saint-Paul-Vence

Si une petite balade de 20 kilomètres vous intéresse, vous verrez dans les hauteurs de Nice, dans les montagnes de l’arrière-pays, quelques-uns des plus beaux villages de la Provence. Le plus emblématique de tous, Saint-Paul-de-Vence, semble toujours appartenir à un autre siècle. Ce charmant village médiéval perché avec une vue imprenable sur la campagne provençale regorge de trésors artistiques. Nombre de peintres inspirés y ont installé leur chevalet ; Picasso, Chagall, Matisse, Modigliani… Les peintres oui, mais aussi les écrivains. Au bout d’une rue tortueuse, vous trouverez une maison tout étroite, toute minuscule, qui fut celle de Jacques Prévert. Le propriétaire actuel n’a rien changé, voulant conserver la magie des lieux. Dans le haut du village, entrez dans la chapelle décorée par Folon avec ses mosaïques à la manière de Ravenne. À l’entrée Saint-Paul, on retrouve aussi la célèbre place de jeu de boule immortalisée par Yves Montant. Pointez-vous-y un mercredi ou un vendredi matin jour de marché et vous pourrez déguster les plus alléchantes fleurs de courgettes frites.

À un saut de bus de là, rejoignez Grasse. « Pour un parfumeur quelle enseigne ! » disait l’autre. Ici, les grandes maisons de couture y puisent nez et élixirs qui leur permettront de se tailler une place de réputation mondiale dans le monde de la parfumerie. Chanel et Dior y ont leurs champs, d’autres y perpétuent le savoir-faire ancestral. Pourtant, cette ville n’était pas destinée à une telle réputation et l’anecdote est plutôt marrante. Au 6e siècle, la ville était reconnue pour sa tannerie et les odeurs qui s’y rattachent. Voulant augmenter les possibilités du négoce, les Grassois eurent l’idée de se tourner vers la parfumerie pour masquer les odeurs repoussantes. En plus du musée et des multiples activités de parfumerie offertes, le marché aux fleurs offre ses splendeurs. La cathédrale Notre-Dame-du-Puy possède aussi trois tableaux de Rubens que vous pourrez admirer.

La côte vers l’ouest

Cannes-France

Longer la côte vers l’ouest le long de la Méditerranée peut donner un petit air glamour à l’expérience. Antibes, créée par les Grecs et développée par les Romains, devint même une cité royale en 1608. Elle possède un intéressant vieux quartier fortifié. Cannes, quant à elle, pique la curiosité avec son tapis rouge et sa Croisette « jet-set » qui borde la baie. Si vous optez pour une navette maritime, vous pourrez même vous rendre à Saint-Tropez. Sorti de l’anonymat par le peintre Paul Signac puis Brigitte Bardot, le village porte en dualité à la fois le signe de l’opulence et le charme de ses adorables ruelles en retrait du port. Au retour, un arrêt à lîle Sainte-Marguerite vous mènera au Fort Royal qui fut l’hôte du plus célèbre prisonnier de l’histoire de France, le Masque de Fer.

Découvrez la Côte d'Azur avec un forfait Planeo

La côte vers l’est

France-Eze

Longer la côte vers l’est par ailleurs peut donner un petit air d’Italie à l’excursion. On le perçoit même à Nice, où l’influence italienne se fait sentir dans l’architecture des villes et villages côtiers. Eze, construit tel un nid d’aigle sur un piton rocheux, émerveille. Ce village médiéval, fleuri à souhait, offre non seulement de magnifiques panoramas, mais au travers de ses petites ruelles, passages voûtés, fontaines anciennes, tout est si joli que l'on croirait voir un décor de cinéma. Menton n'a été rattaché de façon définitive à la France qu’en 1860, de sorte que l’inspiration italienne est très présente. Les maisons sont colorées de teintes chaudes, coiffées de toits ocre et pourvues de volets bleus ou verts comme peuvent l’être les maisons de la Riviera italienne. Elle jouit d’une flore abondante, ce qui fait d’elle un paradis pour les botanistes qui multiplient les expériences depuis le 18e siècle. Capitale du citron, les nombreux jardins sont la signature de la ville. Dans un mélange de plantes exotiques et de végétaux méditerranéens, elle sait valoriser le patrimoine botanique.

Terminons par un arrêt à Monaco. Il est le plus petit État souverain au monde après le Vatican. Paradis fiscal pour plusieurs, culture princière et débordements pour d’autres, on serait tenté de passer par-dessus les bateaux de luxe et autres artifices qui y pavoisent. Ce serait se priver de quelques richesses. Signalons Le Rocher, quartier emblématique qui surplombe la mer où se trouve le centre historique de même que le palais princier. Comme autres endroits à visiter, vous avez le choix : le Musée océanographique déposé presque à même la Méditerranée, Fontvieille, ce quartier blotti dans une crique, ou Monte-Carlo, construit à flanc de montagne avec son prestigieux casino.

Avec son microclimat exceptionnel, son patrimoine unique, son rayonnement culturel, son effervescence typique et sa gastronomie divine, Nice, capitale de la Côte d’Azur, obtient la cote de deuxième station touristique en France après Paris. Il est donc aisé de comprendre, facile me direz-vous, pourquoi les Anglais la trouvaient « nice ».

 

              Image à cliquer pour découvrir les croisières Traditours        Image à cliquer pour découvrir l'Europe avec Planeo

 

Europe, À propos d'une destination, Traditours / Planeo

10 destinations qui plairont aux amateurs de vin
8 expériences incontournables à vivre au Pérou
Manon Pelletier W.

Écrit par Manon Pelletier W.

Après avoir accompagné des gens pendant plus de 40 ans dans différents domaines, un nouveau chapitre s’est ouvert à moi chez Traditours en mai 2017. Depuis, c’est avec un dynamisme et une passion débordante que j’accompagne les groupes dans les différents circuits et croisières. Chaque voyage est pour moi une occasion unique de rencontrer des gens uniques.

Vous pourriez aimer...

Europe-Islande-sites-naturels
La rédaction du Blogue du voyageur 19 mars 2022

5 sites naturels à ne pas manquer en Islande

En quête d’air pur et de dépaysement ? L’Islande et ses grands espaces vous plairont à coup sûr ! Dans le cadre d’un séjour sur cette petite île de..

Turquie-experiences-uniques
Manon Pelletier W. 22 mars 2022

6 expériences uniques à vivre en Turquie

La Turquie est un pays de contrastes. Reliant l’Europe et l’Asie, elle est le point de fusion entre l’Orient et l’Occident. L’attrait de cette terre..

Europe-Turquie-activites-incontournables
La rédaction du Blogue du voyageur 31 mars 2022

Quoi faire à Istanbul en Turquie

La Turquie est la destination parfaite pour le voyageur qui désire remonter le temps. Entre l’Europe et l’Asie, marquée par plusieurs civilisations..